Autoconsommation avec vente de surplus

L’autoconsommation consiste à consommer tout ou partie de sa production locale. L’électricité produite est directement, et en priorité, utilisée pour alimenter les appareils électriques domestiques. Un compteur communiquant permet de mesurer conjointement la production et la consommation d’électricité.

Pour bien comprendre, voici 3 situations illustrées :

Situation en journée – Plein soleil

Ma production photovoltaïque est supérieure à mes besoins, mon surplus est injecté sur le réseau public

Autoconsommation avec vente de surplus

Je réalise des économies puisque je ne consomme pas et donc ne paye pas l’énergie du réseau (réduction sur ma facture) et en plus, je vends la production dont je n’ai pas besoin (complément de revenus).

Situation en journée – Présence de nuages

Ma production photovoltaïque est en-dessous de mes besoins. Je consomme en priorité mon énergie verte, puis, pour compléter mes besoins, je vais consommer l’énergie manquante sur le réseau public.

Autoconsommation avec vente de surplus 1

J’optimise ma consommation d’énergie solaire et limite la consommation d’énergie provenant du réseau
public (réduction de ma facture).

Situation de nuit – Pas de soleil

Ma production photovoltaïque est nulle, je ne consomme que l’énergie provenant du réseau public.

Autoconsommation avec vente de surplus 2

Pour limiter au maximum ma consommation provenant du réseau et essayer de réduire le montant de mes factures, j’adopte les bonnes habitudes (ex : programmer mon lave-linge, mon lave-vaisselle ou autre, en journée, lorsque mes panneaux produisent suffisamment pour tenter de couvrir l’ensemble de mes besoins).

Cadre réglementaire

La prime à l’autoconsommation

 

Toutes les installations solaires photovoltaïques, en autoconsommation avec vente de surplus, sont éligibles à une prime à l’investissement.

Cette prime, définie par l’arrêté du 9 mai 2017, est accordée par l’Etat afin d’encourager le recours aux énergies renouvelables.

Elle est calculée en fonction de la puissance installée et est réparti e sur les 5 premières années de fonctionnement de l’installation. Pour calculer le montant de cette prime, il suffit de multiplier la puissance installée en Watt-crête (Wc) par le montant fixé par l’Etat pour chaque Wc installé.

Le montant de la prime à l’autoconsommation, est révisé trimestriellement, mais la valeur de la prime est fixée à la date à laquelle la demande de raccordement complète est effectuée auprès d’Enedis.

Prime à l’autoconsommation en euros par kWc

Puissance de l'installation
Prix de vente total / Watt Crête injecté
Inférieur ou égale à 3kWc
0,39€ (exemple pour 3kWc=1170€)
Entre 3 et 9 kWc
0,29€ (exemple pour 9kWc=2610€)
Entre 9 et 36 kWc
0,18€ (exemple pour 18kWc=2420€)
Entre 36 et 100 kWc
0,09€ (exemple pour 36kWc=3240€)

Tarif d’achat photovoltaïque

Puissance de l'installation
Prix de vente du surplus / kWh injecté
Inférieure ou égale à 9kWh
0.10€
Entre 9 et 100 kWh
0.06€

La vente de surplus d’électricité produite

Autoconsommation avec vente de surplus d’électricité :
Depuis 2017, il devient possible de vendre son surplus d’électricité au fournisseur EDF OA – obligation d’achat.
Le contrat est établi sur une durée de 20 ans. Tous les ans, à la date anniversaire (date de mise en service de votre installation photovoltaïque) vous établissez et envoyez votre facture à EDF OA.
Grâce à votre compteur électrique, un comptage de la quantité d’énergie produite et injectée est effectué au fur et à mesure. Il vous suffit de relever l’index de votre compteur pour établir votre facture.
Chez EnergyGo et si besoin est, nous vous accompagnons pour la réalisation de vos factures.
Le tarif d’achat de vente de surplus est fixé par l’arrêté du 9 mai 2017 et révisé tous les trimestres par la CRE, Commission de Régulation de l’Energie.

Découvrez tous les éco-gestes.

Faire une simulation

Découvrez tous les détails de votre projet solaire

Vente totalité

Découvrez le fonctionnement d’un projet photovoltaïque en autoconsommation