Rénovation énergétique et changement climatique : MaPrimeRénov’ à la croisée des chemins

MaPrimeRénov’ est en passe de connaître un nouveau tournant significatif.
Actuellement, aucune distinction n’est faite dans l’octroi des aides pour les propriétaires de maison dont le bien est situé en zone dite à risques ou non. Un projet de loi récemment déposé vise à changer cette dynamique en limitant l’accès à MaPrimeRénov’ uniquement aux ménages situés hors des zones à risques. Cette mesure a pour objectif de rationaliser l’utilisation des fonds publics en évitant d’investir dans des biens susceptibles d’être gravement endommagés par des catastrophes naturelles.

Vers un MaPrimeRénov’ conditionné ?

3 millions de logements sont concernés par la proposition de loi visant à réformer le régime des catastrophes naturelles déposée à la commission des finances du Sénat. Parmi les mesures envisagées, un possible conditionnement de l’aide à la rénovation énergétique MaPrimeRénov’, à la réalisation de travaux d’adaptation aux risques climatiques dans certaines zones exposées.

Objectif : mieux armer les logements face aux aléas climatiques

L’idée est de concilier deux enjeux majeurs : la transition énergétique et la résilience face aux effets du changement climatique. En effet, les logements situés dans des zones à risques sont plus vulnérables.

Coupler les aides pour une action plus efficace

L’idée serait de réaliser des travaux de prévention afin de pouvoir réaliser des travaux de rénovation énergétique, qui a pour conséquence l’augmentation du coût des travaux. Pour compenser le coût supplémentaire, il a été proposé de mettre en place un “prêt à taux zéro résilience”, similaire au prêt à taux zéro.

Des interrogations et des nuances à prendre en compte

Cette proposition soulève néanmoins plusieurs questions. Il faudra notamment s’assurer que les travaux d’adaptation climatique exigés soient accessibles financièrement à tous les ménages, et que les procédures administratives liées à ces travaux ne soient pas trop lourdes.

Des zones prioritaires à identifier

La proposition de loi ne précise pas encore les zones géographiques qui seraient concernées par ce conditionnement. Il est probable que les communes les plus exposées aux risques climatiques soient ciblées en priorité.

Vers une discussion approfondie

La proposition de loi devrait faire l’objet de discussions approfondies au sein de la commission des finances du Sénat, avant d’être éventuellement adoptée et transmise à l’Assemblée nationale.

Partager l’article :

Vous souhaitez faire des travaux de rénovation énergétique ?

Vous doutez de l'efficacité énergétique de votre logement ?

Contactez-nous !

Pourquoi choisir EnergyGo ?

maison énergétique

Nous sommes une entreprise française reconnue

14 000 rénovations énergétiques réalisées depuis 2010
96% de clients satisfaits

Panneau solaire photovoltaïque : Pose pour particuliers 6

Nous vous accompagnons de A à Z

130 collaborateurs spécialisés dans la rénovation énergétique
Des conseillers énergétiques disponibles et transparents

Panneau solaire photovoltaïque : Pose pour particuliers 8

Nous travaillons avec les meilleurs du marché

Des fournisseurs reconnus pour chaque solution
Des partenaires installateurs certifiés RGE